ANEB : L’anorexie, le jour et la nuit

Anorexie et boulimie Québec (ANEB) soulignait récemment son 25e anniversaire. Profitant de ce premier quart de siècle d’existence, l’agence Cossette et l’ANEB ont lancé une campagne publicitaire audacieuse et ingénieuse au centre-ville de Montréal. Unique en son genre, la publicité envoie deux messages complémentaires selon l’heure de la journée.

Au départ, l’image présente un mannequin vêtu d’un vêtement ample. Le slogan « La mode est partout » y est affiché au centre. Puis, lorsque l’éclairage du jour diminue, une maigre silhouette se dessine sous la robe. Graduellement, le message « l’anorexie aussi » apparaît et vient compléter la ligne « La mode est partout : l’anorexie aussi ». Le nom de l’organisme s’inscrit également au bas de l’affiche.

L’idée de faire une offensive en deux volets (jour et nuit) était d’illustrer le fait que les troubles alimentaires ne sont pas toujours facilement détectables ni toujours évidents. En plus de souligner l’omniprésence de la maladie, on rappelle également le lien évident qui existe entre l’univers de la mode et l’anorexie.

L’industrie de la mode est souvent la première au banc des accusés lorsque l’on parle d’anorexie. Pourtant, même si tout le monde s’entend pour dire que cet univers impose des standards irréalistes aux femmes, on continue de couvrir les magazines d’images de jeunes adolescentes trop maigres et photoshopés par des pros de l’édition.

La sensibilisation et l’éducation des populations à risque feront une partie du chemin dans ce combat contre les troubles alimentaires, mais les géants de la mode devront impérativement collaborer eux aussi.

Selon l’ANEB, les troubles alimentaires toucheraient 3% des femmes et jeunes filles de 13 à 30 ans, soit environ 30 000 personnes au Québec.

J’aime beaucoup l’idée de faire évoluer la publicité dans le temps. D’accord, il peut sembler que l’on tape encore sur le clou de la mode, cependant nous devrons continuer de le faire jusqu’à ce que les concepteurs et décideurs choisissent d’aller de l’avant avec des projets clairs qui mettrons enfin de côté la fausse image que l’on projette de la femme.

Mais mis à part les bonzes de la mode, y a-t-il selon vous d’autres responsables ? Devrions-nous cibler aussi d’autres milieux ? Si on ouvrait le débat un peu plus ?

Annonceur : ANEB Québec
Agence : Cossette
Pays : Canada

par Charles-Édouard Carrier


Classé dans , , , , , .

Catégorisé dans Troubles de l'alimentation.

Publié le 19 déc 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

15

2 commentaires à ANEB : L’anorexie, le jour et la nuit

  1. LAVALLÉE CARRIER
    Le 19 déc 2012 à 18:21
    Répondre

    Tout se que tu as écrit est réel et vrait .Après avoir cotoyé deux personnes anorexiques , je puis dire que ces personnes souffrent énorméments , elles veulent s’en sortir ,se n’est pas facile car la rechute est toujours présente .
    Je pense qu’après la mode ,il y a les régimes portant plusieurs noms , sans les identifier ,qui sont à mon avis un facteur déterminant assurément .
    J’ai aimé faire la lecture de ton message ,Je souhaite que plusieurs peuvent en prendre connaissance.
    Janine

  2. Linda Lee Ross
    Le 21 déc 2012 à 09:52
    Répondre

    ♥Merci Charles-Édouard d’avoir apporté l’attention à cette excellente campagne de publicité d’ http://www.anebquebec.com/♥
    SVP allez-voir http://jesigneenligne.com/fr/ pour l’appuyez !